Activités

Activités

Les Domaines d’Activités

Formation

Qualité

Finance

Distribution

Fiscalité

 

Formation

Contexte

Dans le souci d’augmenter le nombre de techniciens opérant au Sénégal dans le domaine du solaire et de renforcer la capacité des réseaux, dans le domaine du solaire, existants au Sénégal, un groupe, créé par le Comité de pilotage de la plateforme IEEIES en collaboration avec le fonds 3FPT, est mis en place pour la formation en systèmes solaires thermique et photovoltaïque.  Le groupe est piloté par Dr. Ababacar THIAM de l’Université Alioune Diop de Bambey.

Objectifs

L’objectif du programme est de développer et de mettre en place des modules pratiques de formation avec des supports techniques destinés aux concepteurs, aux installateurs, aux commerçants informels et aux utilisateurs finaux d’une part et pour un renforcement de capacités des formateurs en systèmes solaires d’autre part.

Résultats attendus

Les résultats attendus, comme axé dans le résultat 4 du plan d’actions collaboratif de la plateforme IEEIES en ses produits 4.1 et 4.2, du groupe sont :

  • Augmentation des techniciens travaillant dans le domaine du solaire thermique
  • Augmentation des techniciens travaillant dans le domaine du solaire PV
  • Amélioration des compétences des formateurs en solaires thermiques et PV
  • Des webinar sont organisés périodiquement sur les nouvelles technologies en solaire thermique et PV
  • Des supports techniques sont disponibles pour des formations continues==>         Amélioration tangible du niveau de compétence des acteurs du secteur de l’énergie solaire 

Qualité

Contexte

La plateforme multipartite et multisectorielle des entreprises inclusives du secteur de l’énergie solaire IEEIES, s’est fixé comme objectif d’améliorer la qualité du service énergétique en faveur des personnes défavorisées. Raison pour laquelle, le comité de pilotage a décidé de travailler sur l’adoption de normes sur les produits solaires, particulièrement ceux destiné aux personnes des zones rurales et périurbaines, non connectées au réseau, en mettant en place un groupe technique dédié à cette thématique et piloté par M. Tidiane NIANG du CERER :

La satisfaction de l’utilisateur final et la pérennisation des installations solaires requiert une bonne qualité des équipements utilisés et de l’installation, cependant certains producteurs véreux, du fait d’une absence totale d’un contrôle qualité sur le marché des produits solaires, placent sur le marché sénégalais beaucoup de produits qui ternissent l’image du solaire.

Pour ne pas freiner les programmes publics de promotion des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique et dans l’intérêt des consommateurs, l’adoption de textes normatifs pour l’assurance qualité permettra de sécuriser la filière et de répondre aux attentes des différents acteurs. La mise en place d’une démarche qualité contribuera à atteindre les objectifs des politiques de développement dans les domaines de la formation, de l’énergie et de la gestion durable.

Objectifs

L’objectif principal de ce programme est de redynamiser en y associant tous les acteurs, le laboratoire de contrôle de qualité des équipements PV installé déjà en mai 1998 au CERER par le Ministère en charge de l’énergie. Ceci devra être accompagné par une réglementation contraignante et une obligation de contrôle qualité sur tous les équipements solaires mis en circulation.

De manière spécifique, il s’agira de:

  • Faire une analyse et une mise à jour des normes existantes
  • Recenser les besoins de normes des entreprises dans le domaine des EnR
  • Adapter ou adopter d’autres normes si nécessaires
  • Renforcer l’Infrastructure Qualité sur le plan national
  • D’intégrer les normes sur les produits solaires dans les textes de lois sur les produits solaires

Résultats attendus

Le résultat attendu, comme axé dans le résultat 1 du plan d’actions collaboratif de la plateforme IEEIES en son produit 1.2 est :

  • La mise en place d’une infrastructure Qualité lié au secteur de l’énergie solaire selon l’architecture suivante (proposée par le groupe de travail)
  • L’adoption d’un label de qualité pour les produits solaires
  • ==>       Un label de qualité et de certification des équipements solaires est adopté

 

 

Finance

Contexte

Les opérateurs du secteur privé sur le marché de l’énergie solaire rencontrent des difficultés sérieuses pour accéder à des sources de financement commercial ordinaire, tels que des lignes de crédit des institutions financières destinés à procurer des fonds de roulement ou des crédits commerciaux. « Les banques comprennent souvent mal le marché de l’énergie solaire, et il y a une réelle réticence de leur part à accorder des crédits ou des financements à des opérateurs du secteur privé ». En outre, les taux d’intérêt annuels des banques commerciales sont jugés souvent très élevés.

Pour une croissance inclusive et durable, le Sénégal doit davantage miser sur les énergies renouvelables pour booster l’économie. Mais force est de reconnaitre que l’accès au financement est encore perçu comme « une barrière » pour le développement de ce secteur

 

En effet, même si en théorie des ressources financières sont peut-être disponibles au Sénégal, l’offre de moyens ne correspond pas aux besoins de financements des acteurs. Une série d’obstacles empêche les fournisseurs et distributeurs de produits solaires d’obtenir le bon type de financement, tandis qu’en aval de la chaîne de valeur, les consommateurs et les utilisateurs finaux estiment en général qu’il est difficile d’accéder à des outils financiers, innovants pour se procurer des équipements solaires et pour assurer leur bon entretien.

 

Dans le but d’analyser la situation de la « Finance Solaire » et de formuler des recommandations allant dans le sens de créer une plus-value inclusive, la plateforme IEEIES a mis en place un groupe de travail, piloté par M. Aziz DIEDHIOU de la banque CNCAS.

Objectifs

L’objectif principal de ce programme est de proposer des solutions adaptées pour l’accès au financement des banques commerciales par les entreprises et porteurs de projets dans les domaines des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, particulière le solaire. De manière spécifique, il s’agira pour les personnes défavorisées de la société, ayant aucun accès à l’électricité :

  • D’évaluer l’offre de financement existante pour les investissements ;
  • D’améliorer l’accès au financement pour ces investissements à moyen terme et long terme;
  • De doter les institutions financières locales d’outils et/ou de mécanismes financiers souples pour accompagner le financement de l’efficacité énergétique et des systèmes énergétiques solaires.

Résultats attendus

Les résultats attendus, comme axé dans le résultat 3 du plan d’actions collaboratif de la plateforme IEEIES en ses produits 3.1, 3.2, 3.3 et 3.4 sont :

  • L’offre de financement existante pour les investissements EP/EE est évaluée ;
  • L’accès au financement pour ces investissements à moyen terme est amélioré ;
  • Les institutions financières locales sont dotés d’outils et/ou de mécanismes financiers souples, adaptés au besoin de financement des utilisateurs
  • Les entreprises locales et les porteurs de projets ER/EP ont accès facilement à des financements au niveau des banques commerciales locales à des taux préférentiels

 

 

==>         L’accès au financement des solutions d’énergie solaire, pour les ménages ainsi que pour les acteurs du secteur privé est amélioré de manière substantielle

 

Distribution

Contexte

Le Solaire source d’energie propre,silencieuse et stable figure en bonne place dans les politiques de developpement du Sénégal et notamment dans le Plan Sénegal Emergent. Bien que le taux de l’énergie solaire dans le mix énergétique national ait atteint ou même dépassé les objectzifs de 2017, à savoir 20%, nous assistons encore à une faible couverture énergétique du monde rural avec un taux d’accès qui tourne autour de 30%. Ce faible taux d’accès à l’énergie dans les zones rurales et péri-urbaines est surtout lié aux difficultés rencontrées par les entreprises inclusives, surtout solaires, pour accéder aux personnes en bas de l’échelle économique. Dans le but de lever les obstacles rencontrés dans le cadre de la distribution des produits solaires, particulièrement au niveau du dernier kilomètre d’accès aux personnes défavorisées, la plateforme IEEIES a mis en place un groupe de travail, piloté par Mme Mame Cany Fall du cabinet MCF Solutions. Le groupe travaille sur la rédaction de termes de référence à proposer à la plateforme, afin que cette dernière puisse enclencher une étude approfondie du secteur de la distribution des produits solaires.

Objectifs

L’Objectif Spécifique de l’Etude est de proposer des mesures d’incitation en faveur des entreprises inclusives, d’identifier des économies d’échelle,d’étudier le probléme de la tarification au niveau des mini réseaux et dégager des propositions à faire aux pouvoirs publics. L’étude devra proposer toute  solution opérationnelle pour une réduction du poste ”frais de distribution” afin de permettre aux entreprises inclusives de maximiser leur rentabilité et de pérenniser leur présence dans ces milieux économiquement pas très attrayants.

Résultats attendus

Les résultats attendus, comme axé dans le résultat 4 du plan d’actions collaboratif de la plateforme IEEIES en son produit 4.3 sont :

  • Réalisation d’économies d’échelle dans les circuits de distribution.
  • Augmentation des quantités de produits et systémes solaires distribuées, permettant une meilleure couverture des charges fixes de distribution des entreprises inclusives
  • Identification et formulation de mesures d’incitation nécéssaires à la pérennisation des entreprises inclusives du secteur de l’énergie solaire.

 

==>         La chaine de valeur de la distribution des produits  et systèmes solaires est améliorée 

 

Fiscalité

Contexte

La fiscalité qui de prima bord est destinée à financer le budget de l’état, peut également servir à influencer des activités économiques, notamment dans le domaine de l’accès à l’énergie, surtout surtout solaire. Malheureusement, le contexte actuel sénégalais est que les entreprises du secteur de l’énergie solaire « ne disposent d’aucune disposition privilégiée concernant une éventuelle exonération de Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) – 18% ».

Dans le but d’analyser la situation fiscale des produits solaires et de formuler des recommandations allant dans le sens de créer une plus-value inclusive, la plateforme IEEIES a mis en place un groupe de travail, dirigé par M. Julien POTRON de Nadji Bi. Le groupe devra répertorier et analyser les textes réglementaires nationaux comme internationaux qui régissent la taxation des produits et équipements solaires.

Objectifs

L’Objectif spécifique de ce programme est de réaliser un diagnostic de la situation fiscale des produits solaires au Sénégal et de formuler quelques propositions concernant la mise en place d’une fiscalité incitative dans le but de développer le contenu local.

Résultats attendus

Les résultats attendus, comme axé dans le résultat 1 du plan d’actions collaboratif de la plateforme IEEIES en son produit 1.1 sont :

  • Analyse de l’impact du régime fiscal en vigueur et de l’effet d’une éventuelle exonération sur le marché.
  • Généralisation auprès des entreprises inclusives solaires de l’utilisation des mécanismes d’exonération existants à l’ASER
  • Formulation de propositions allant dans le sens de la mise en place d’un cadre fiscal propre à l’énergie solaire inclusive.

 

==>         Le cadre fiscal pour le solaire inclusif est plus transparent et incitatif